Le mois des biotechnologies Bio Taiwan 2017

Le Vice-Président de la République de Chine (Taïwan) CHEN Chien-jen a inauguré fin juin le mois des biotechnologies Bio Taiwan 2017, insistant sur le rôle important des biotechnologies pour le développement durable de l’économie de Taïwan. Il a ajouté que le gouvernement allait apporter des ressources et formuler des politiques de soutien pour que les biotechnologies deviennent un nouveau moteur de l’économie taïwanaise et assurent le bien-être de la population tout en apportant un renouveau à l’industrie régionale.

Selon CHEN Chien-jen, les biotechnologies sont une industrie de R&D et d’innovation à haute valeur ajoutée, et créatrice de richesse. Elles seront appelées à jouer un rôle important dans le processus du développement durable de l’économie et sont mises en avant dans tous les pays du monde comme une part importante de l’industrie.

Le Vice-Président de la République a rappelé que la Taiwan Bio Industry Organization (TBIO) soutenait depuis de nombreuses années l’essor des biotechnologies en organisant chaque année le mois des biotechnologies et son Salon qui, pour sa quinzième édition cette année, est devenu le salon le plus grand de la région Asie-Pacifique consacré aux biotechnologies.

CHEN Chien-jen a ajouté que les 1 310 stands du salon proposaient une gamme complète de produits et avaient attiré des visiteurs des Etats-Unis, du Japon, de Singapour, de Corée, d’Allemagne, d’Australie, de Suisse, de Chine continentale et de différents pays d’Asie du Sud-Est. Tous les acteurs taïwanais de l’industrie pharmaceutique et des biotechnologies sont présents et peuvent présenter au monde entier leurs derniers produits et techniques. Il a dit son espoir que le salon permette à plus d’industriels étrangers de collaborer avec Taïwan et d’y trouver des opportunités d’affaires. C’est en effet par des échanges de technologies ou des alliances internationales que les technologies ou les produits les plus avancés de Taïwan pourront être connus sur la scène internationale.

Au sujet du développement des industries des biotechnologies de Taïwan, le Vice-Président a précisé que leur chiffre d’affaires avait atteint 315 milliards de NTD en 2016, un chiffre en hausse de 5,5% par rapport à l’année précédente. Les investissements, quant à eux, se sont élevés à 50,9 milliards de NTD en 2016, une hause de 5% par rapport à 2015. Fin 2016, on comptait 105 sociétés de biotechnologies cotées en bourse, avec une augmentation remarquable des sociétés orientées vers la R&D prêtes à lancer des nouveaux médicaments en phase d’essais cliniques, ou présentant des produits originaux. La valeur des placements dans les biotechnologies sur le marché des capitaux est en augmentation. Depuis la publication en juillet 2007 du Biotech and New Pharmaceutical Development Act, pas moins de 118 sociétés ont été certifiées pour produire des nouveaux médicaments issus des biotechnologies avec 283 produits homologués et 38 ayant obtenu l’autorisation de commercialisation.

CHEN Chien-jen a insisté sur le fait que le nouveau gouvernement, après son installation, a terminé très rapidement, en janvier de cette année, la mise à jour du Biotech and New Pharmaceutical Development Act pour l’adapter au développement de l’industrie taïwanaise du matériel de soins et des techniques utilisées en biologie. Il a assoupli les conditions d’utilisation des dispositifs médicaux à haut risque, ajouté des nouveaux médicaments issus des biotechnologies, et assisté les industriels à s’investir dans la R&D sur les dispositifs médicaux à haut risque et développer des nouvelles techniques comme la médecine préventive, la médecine régénérative ou des nouveaux produits médicaux, de façon à augmenter le chiffre d’affaires et la compétitivité de l’industrie biopharmaceutique taïwanaise.

Afin d’augmenter la compétitivité internationale de l’industrie biopharmaceutique taïwanaise, le gouvernement a fourni des moyens et mis en place des politiques de soutien pour en renforcer les structures de base et mettre en place un environnement propice à la création d’entreprises, l’investissement et le développement. A l’avenir, le gouvernement harmonisera le projet de rénovation des cinq grandes branches industrielles avec le Biomedical Industry Innovation Program. A l’horizon 2025, il vise la mise en place sur le marché international d’au moins 20 médicaments nouveaux, 80 appareils médicaux de haute valeur, sans compter au moins une dizaine de marques phares de services de santé. Il s’agit d’amener les entreprises taïwanaises de médicaments, de matériel médical et de services de santé à croître suffisamment pour percer le marché, avec un taux de croissance passant de 6 à 9% et une multiplication du chiffre d’affaires jusqu’à un trillion de NTD.

Pour le Vice-Président de la République, une fois que l’industrie des biotechnologies sera devenue le nouveau moteur du développement de l’économie taïwanaise, elle entraînera le renouveau des industries régionales, par exemple celle des médicaments et matériels médicaux innovants dans le Nord, et des appareils médicaux mini-invasifs, des dispositifs d’aide intelligents, du matériel dentaire, des prothèses, des implants, des clusters regroupant des fabriquants de médicaments de haute valeur et à profit élevé, de la médecine tropicale et des techniques de prévention des épidémies dans le centre et le Sud. Le développement de l’industrie des biotechnologies et des services de bien-être et de santé sera générateur de croissance économique et apportera un supplément de confort à la population.

Pour finir, CHEN Chien-jen a souhaité que le salon soit une vitrine des réalisations de l’industrie taïwanaise des biotechnologies et que, grâce aux efforts constants du gouvernement et de la population, les biotechnologies soient à l’avenir une industrie dominante dans la croissance économique de Taïwan.