Taiwan au Village international de la Gastronomie 22-24 septembre

Résultat de recherche d'images pour "village international de gastronomie 2017"

Dans le cadre de la Fête de la Gastronomie 2017, Taiwan sera présent au Village international de la Gastronomie du 22 au 24 septembre au Port du Gros Caillou entre le pont des Invalides et le pont de l’Alma dans le VIIème arrondissement de Paris. Des spécialités bien connues des snacks de rue seront proposées : le riz au porc braisé et la viande de porc braisée dans des petits pains à la vapeur, accompagnés de bière ou de thé taiwanais, et deux fameux desserts : le fourré à l’ananas et le mochi.

Les vingt premiers clients des trois journées se verront offrir un t-shirt ou une casquette fabriqués à Taiwan à partir de matériaux recyclés.

De surcroît, pour toute dépense de vingt euros ou plus en une fois, vous pourrez laisser vos coordonnées pour participer à un tirage au sort qui vous permettra peut-être de gagner un billet d’avion Paris-Taipei aller-retour sur la compagnie EVA  Airways (taxes d’aéroport et surcharge carburant non comprises)! Alors n’hésitez pas, venez nombreux !

Le riz au porc braisé (lo-ba-bung)

Ce fameux snack à consommer sur le pouce est appelé lo-ba-bung en taiwanais, bien que son nom chinois diffère autour de l’île. Dans le Nord de Taiwan, on le nomme « lurou fan » tandis que dans le centre et le Sud il est connu sous l’appellation de « rouzao fan ». L’ingrédient principal du lo-ba-bung traditionnel est le porc émincé. De nos jours il existe de nouvelles variantes, incluant par exemple des lamelles de porc braisé. Le porc frais et la sauce de soja locale, cuits en ragoût puis versés sur du riz chaud, dégagent une saveur à la fois parfumée, huileuse, salée et sucrée.

La viande braisée en papillote dans des petits pains à la vapeur (gwa-bao)

Le gwa-bao est une sorte de petit pain cuit à la vapeur, fourré de porc ou de boeuf braisé. Il est également connu sous le nom de Hu Yao Zhu, « tigre bondissant sur un cochon ». Dans la mesure où il se mange comme un sandwich, il est parfois appelé hamburger taiwanais. Il se compose d’un petit pain plat qui est fourré avec de la viande de porc ou de boeuf braisée assaisonnée de moutarde brune au vinaigre, de coriandre et de poudre de cacahuète.

La bière de Taiwan

Née dans les années 1910 sous l’occupation japonaise, la Taiwan Beer est produite Par la Taiwan Tobacco & Liquor Corporation à partir de 80% de malt et 20% de riz, avec une fermentation naturelle. Une partie des 600 millions de bouteilles annuelles est désormais exportée, notamment en France, dans la qualité Gold Metal, douce et rafraîchissante. Il existe aussi des bières légères aromatisées à différents fruits (mangue, ananas, raisin, litchi) ou au miel.

Le thé de Taiwan

Le thé de Taiwan est renommé à l’étranger et se vend dans le monde entier. Taiwan est la plus grande zone au monde de production de thé semi-fermenté. Le thé Oolung de Taiwan est exporté depuis plus de 150 ans. Il fait l’objet de techniques de fabrication de haut niveau et bien maîtrisées, c’est un thé goûteux, de qualité et agréable en bouche. On peut distinguer principalement quatre techniques de préparation selon le niveau de fermentation, de pas fermenté à complètement fermenté, en passant par légèrement fermenté et très fermenté. Le thé pas fermenté est un thé vert comme par exemple le « biluochun », sa couleur est claire et on utilise des feuilles de jeunes pieds. Le thé légèrement fermenté est en majorité du thé Oolung, au goût à la fois sucré et amer, et il est parfois comparé à une jeune fille au printemps. Le thé très fermenté est le « tieguanyin », il a un riche arôme, un goût doux et sucré mais avec un soupçon d’âcreté. Le thé complétement fermenté est le plus fort en goût, comme le thé Assam de Yuchi dans le district de Nantou.

Mochi (Mashu)

Le mochi, autrefois appelé « doushu » à Taiwan, est une friandise représentative à la fois de la population aborigène et de la population hakka. C’est aussi un cadeau très apprécié. Constitué pour la plupart de riz gluant réduit en pâte, le mochi est célèbre pour sa structure tendre et souple. Il est parfois farci de pâte de haricots adzuki, de pâte de cacahuètes ou encore de sésame (et ainsi appelé « mochi de Hualian »). Le mochi à la mode hakka n’est pas farci, mais servi roulé dans de la poudre de cacahuète ou dans du miel.

Fourré à l’ananas

Probablement le dessert taiwanais le plus connu dans le monde, le fourré à l’ananas a au moins un siècle d’histoire. Au début, avec sa pâte d’ananas entourée d’une croûte de pâte sablée, il avait vraiment une forme de fourré. Mais l’acidité et les fibres de l’ananas donnaient une sensation en bouche peu raffinée. Les fabricants ont ajouté du melon d’hiver, qui contient 90% de liquide, et ses fibres sont plus fines. Très apprécié des touristes, bon marché et facile à transporter, le fourré à l’ananas compte même son propre festival, une occasion en or pour les fabricants de rivaliser d’originalité.

https://www.aldcometcultures.com/taiwan