Collecte d’images numériques : le Musée national d’histoire signe un accord avec la Réunion des musées nationaux français

Le Musée national d’histoire (NMH), à Taipei, vient de mettre sur pied une plate-forme d’autorisation commerciale avec les grandes galeries internationales et notamment la Réunion des Musées nationaux et du Grand Palais (RMN), en France. Un accord a été signé en ce sens hier dans les locaux du Bureau de représentation de Taipei en France, à Paris.

Comme tous les grands musées de Taiwan, le NMH a, ces dernières années, effectué une promotion active des autorisations de collecte d’images issues de sa collection, note le Bureau de représentation de Taipei en France dans un communiqué. Il a également accumulé des années d’expérience dans la gestion de marque, et, grâce à des coopérations avec l’industrie, a développé leur commercialisation. « Grâce à l’exploitation professionnelle d’autorisations de la RMN, un total de 300 images de la collection nationale seront ajoutées sur le marché des autorisations internationales, offrant aux trésors et reliques culturelles de Taiwan une visibilité mondiale sans entrave, ni restriction géographique », se félicite le Bureau de représentation de Taipei en France.

Depuis 2015, sous la tutelle du ministère de la Culture et avec l’appui du ministère des Sciences et Technologies, le NMH, qui vient de souffler son 60e anniversaire, a mis sur pied un plan de commercialisation des autorisations à l’étranger pour les collections d’images numériques. Dès la première année, ces autorisations ont permis des recettes de 2,4 millions de dollars taiwanais. Avec une collection de près de 60 000 pièces, le musée est réputé pour ses bronzes, céramiques, pièces de monnaie et poteries anciennes, mais également pour des œuvres d’artistes contemporains taiwanais.

Parmi les 300 images sélectionnées dans le cadre de l’accord avec la RMN, figurent les fichiers numériques de 39 œuvres de Pu Hsin-yu (溥心畬, 1896-1963) et de huit œuvres du maître de calligraphie Yu Youren (于右任, 1879-1964), ainsi que de nombreux trésors nationaux et reliques importantes apparaissant dans les registres de préservation culturelle de Taiwan.

La cérémonie de signature de l’accord La cérémonie de signature de l’accord

(Source : Taiwan Info)