La Représentation de Taïwan en France fait don de films taïwanais des années 1970 à 1990 à la Cinémathèque Française

En 2016, afin de restituer les copies d’environ 130 films produits de 1970 à 1990 et leurs affiches, la Représentation de Taïwan en France a contacté la Cinémathèque française et consulté le Ministère taïwanais des Affaires Etrangères ainsi que le Taiwan Film Institute pour chercher des possibilités de réutilisation. En 2017, la Représentation de Taïwan en France et la Cinémathèque ont finalement décidé formellement de faire un don. Les pellicules, deux projecteurs et des affiches ont été transportés à la Mission aux Enrichissements et à l’Exposition Permanente pour examen. Fin 2018, après cet examen, la Représentation de Taïwan en France et la Cinémathèque Française ont vérifié conjointement les inventaires et signé en avril 2019 les conventions de don. De plus, une cérémonie de don a été organisée le 17 avril à la Cinémathèque Française à l’occasion de l’ouverture de la rétrospective « Le cinéma de (mauvais) genre taïwanais ».

Pendant la cérémonie, le Directeur de la Cinémathèque a expliqué dans son discours que depuis les années 1990 il y avait déjà des événements avec des films taïwanais en montrant des films méconnus à travers ces projections. Il a saisi cette occasion pour remercier la Représentation de Taïwan en France pour ce don généreux pour le patrimoine cinématographique, et a promis de continuer d’organiser des événements pour promouvoir ces films à l’avenir. Ensuite, l’Ambassadeur de Taïwan en France François Wu a exprimé le souhait que ce don puisse faire que ces films soient mieux conservés et utilisés, afin que les cinéphiles, les organisateurs ou les chercheurs puissent les consulter et il a donné l’affiche et la bobine qui représente ce don au Directeur Bonnaud. Il y avait environ 400 personnes qui assistaient à la cérémonie.

Ces films sous-titrés en français ont été envoyés par le Gouvernement taïwanais depuis les années 1970 jusqu’à la fin des années 1990. De nombreuses projections destinées au public français ont été organisées à l’auditorium du Bureau, et du personnel a été recruté à Taïwan pour s’occuper de ces projections, avec plusieurs séances par mois le week-end. Ces films ont également été projetés dans des cinémas, des associations et des mairies partout en France à différentes occasions. Depuis les années 2000, en raison de la dégradation de la qualité des bobines, du manque d’espace et de bonnes conditions pour une conservation optimale, la fin du droit d’utilisation, l’introduction de nouveaux supports et le changement de fonction du service communication du Bureau, les pellicules ont été petit à petit stockées sans être utilisées. Malgré cette situation, ces copies 16mm font partie du patrimoine culturel et gardent une valeur historique irremplaçable.

Vu que la Cinémathèque Française est spécialisée dans la conservation, la restauration et la promotion du cinéma, ce don va permettre une conservation professionnelle et l’utilisation de ces films, et facilitera les échanges cinématographiques entre Taïwan et la France. Dans l’inventaire des films, il y en a plusieurs qui ont été diffusés en salle en Europe ou qui ont remporté des prix dans des festivals européens, comme par exemple des films de Hou Hsiao-Hsien et d’Edward Yang.