Le ministère des Affaires étrangères regrette profondément les accusations sans fondement de M. Tedros, Directeur général de l'OMS

Communiqué de Presse no.86

Ministère des Affaires étrangères

République de Chine (Taïwan) Le 9 avril 2020

 

Le ministère des Affaires étrangères regrette profondément les accusations sans fondement de M. Tedros, Directeur général de l'OMS

 

Le ministère des Affaires étrangères de la République de Chine (Taïwan) exprime son profond regret et sa vive protestation concernant les fausses accusations à l’encontre de Taïwan portées par M. Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), et déclare solennellement ce qui suit:

 

  1. Lors d’une conférence de presse tenue à l'OMS le 8 avril dernier, M. Tedros, directeur général de l'OMS, a accusé sans fondement le gouvernement taïwanais d’avoir incité son peuple à se livrer à des attaques déshonorants contre lui. Face aux accusations infondées de M. Tedros qui ont sérieusement induit en erreur l’opinion publique internationale, le ministère des Affaires étrangères exprime son mécontentement et ses regrets profonds et proteste solennellement.
  2. Le ministère regrette les propos discriminatoires dont M. Tedros aurait été victime et condamne la discrimination dans toutes ses formes. Nous comprenons ce qu’il ressent, étant donné que les 23 millions d’habitants de Taïwan subissent de graves préjugés d’ordre politique au niveau du système de santé international. Dans un communiqué de presse diffusé le 9 février 2020, le ministère a appelé les individus particuliers et les secteurs associatifs en faveur de l’inclusion de Taïwan à l'OMS d’agir de façon rationnelle quand il s’agit de soutenir la pleine participation de Taïwan aux réseaux mondiaux de santé publique et de prévention des maladies. En ce qui concerne les critiques d’internautes non identifiés et de nationalités inconnues sur la gestion par M. Tedros de la pandémie de COVID-19, ce genre d’expression d’opinion personnelle n’est en aucun cas lié au ministère qui n’y dispose aucun pouvoir de contrôle. Il n’y a rien de plus normal que l'OMS et M. Tedros, respectivement l'organisation internationale de référence dans le domaine de la santé et le dirigeant de celle-ci, soient l’objet d’une surveillance rationnelle des citoyens internationaux concernant leur réponse à la pandémie de COVID-19. Les accusations erronées de M. Tedros, faites sans aucune vérification au préalable, sont contraires à la réalité et ont gravement porté préjudice au gouvernement et au peuple de Taïwan. Une telle calomnie est un acte d’irresponsabilité extrême. Le gouvernement taïwanais demande à M. Tedros de rectifier immédiatement ses allégations infondées, de publier sans attendre des éclaircissements et de présenter ses excuses à Taïwan.
  3.  Les longues années d’exclusion du système de l’OMS et les précieuses leçons tirées de la pandémie du SRAS en 2003 ont poussé Taïwan à prendre des mesures efficaces de prévention et de réponse proactive contre le COVID-19. Cela a minimisé l'impact du COVID-19 sur la vie quotidienne des gens grâce aux traitements, au suivi, à la quarantaine et à l'atténuation, créant ainsi un « modèle taïwanais » reconnu au sein de la communauté internationale qui désire en tirer des enseignements. Dans le cadre de la coopération mondiale contre l'épidémie, Taïwan fournit également des matériels médicaux essentiels destinés au personnel médical de première ligne dans les pays gravement touchés par l'épidémie, notamment en Europe, en Amérique, en Afrique et en Asie du Sud-Est, afin d'aider le personnel médical du monde entier dans leur combat contre le COVID-19. La pleine participation de Taïwan à l'OMS lui permettrait de partager plus efficacement avec le monde son expérience réussie en matière de lutte contre les épidémies et de contribuer activement aux efforts mondiaux pour endiguer cette pandémie le plus rapidement possible.
  4.  En tant que leader de l’OMS, il est du devoir de M. Tedros d’inclure toutes les parties, car « nous sommes plus forts unis ». Le gouvernement taïwanais appelle à nouveau M. Tedros à mettre de côté tous les préjugés politiques, à maintenir la neutralité et le professionnalisme, à inviter Taïwan à participer pleinement à tous les mécanismes et réunions de l'OMS concernant la lutte contre le COVID-19 et à réhabiliter le statut d'observateur de Taïwan à l’Assemblée mondiale de la Santé, pour assurer la santé et le bien-être du peuple de Taïwan et du monde entier.

MOFA deeply regrets baseless accusations by WHO Director-General Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus