Relations Taiwan-France

Introduction :

La République de Chine (Taïwan) a rompu ses relations diplomatiques avec la République française le 10 février 1964. Le 12 août 1972 a été créée à Paris l’Association pour la Promotion des Echanges économiques et commerciaux avec Taïwan (ASPECT), et le ministère de l’Economie de Taïwan a ouvert à Paris, le 2 mai 1977, le Centre asiatique pour la Promotion économique et commerciale (CAPEC). Les deux entités ont été réunies le 15 mai 1995 pour former le Bureau de Représentation de Taipei en France.

Le Bureau de Représentation de Taipei en France se trouve actuellement au 78, rue de l’Université, 75007 Paris, dans un bâtiment historique : l’Hôtel Hocquart. Cet hôtel particulier a été construit en 1754 dans un style Louis XV tardif par l'architecte Jean DAMUN, de même que l'hôtel semblable du 75 rue de Lille (anciennement rue de Bourbon) qui lui fait face et en est séparé par leurs jardins. L'avant-corps central de l'élévation sur jardin, à trois pans, est orné de pilastres ioniques. Il s’agit d’une opération  immobilière montée sur des terrains ayant appartenu à Jules HARDOUIN-MANSART, entre la rue de Bourbon et la rue de l'Université, par le banquier Pierre SALLE, Pierre-Louis BRUNET et Le Franc de JETTONVILLE. Après avoir abrité le siège de la Compagnie du Midi, l'Hôtel Hocquart a été restauré dans les années 1980 pour la compagnie « La Prévoyance Vie » par l'architecte Francis CHIROT et le décorateur Jean PRUDHOMME-BENE.

En 1978, la France a ouvert à Taipei le bureau de l’Association française pour le Développement économique avec l’Asie, puis l’Association française pour le Développement culturel et scientifique en Asie (A.F.D.C.S.A.) en 1980, et c’est en 1994 que les différents bureaux français à Taipei ont été réunis sous l’appellation d’Institut français à Taipei. L’appellation a enfin été modifiée en juin 2011 en Bureau français de Taipei pour le différencier de l’Institut français nouvellement créé.

Echanges commerciaux :

D’après les statistiques de la Direction générale des Douanes du ministère des Finances de la République de Chine, les échanges commerciaux entre Taïwan et la France ont atteint 5,761 milliards de USD en 2017. En Europe, la France est le quatrième partenaire commercial de Taïwan, et elle est le 18ème partenaire au niveau mondial. Les exportations de Taïwan en France ont représenté une valeur de 1,773 milliard de USD, et les importations de Taïwan à partir de la France 3,993 milliards de USD. Ces échanges ont représenté 0,9% du commerce extérieur de Taïwan.

Relations culturelles :

Créé en 1994 à Paris à l’initiative du Ministère de la Culture de Taïwan, le Centre culturel de Taïwan a pour mission de promouvoir et faire connaître dans les huit états que sont la France, la Suisse, les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, Monaco, Andorre et le Liechtenstein, la culture taïwanaise au travers des arts visuels, des arts de la scène, de la littérature, de l’industrie de la création, du cinéma, de l’audiovisuel et de la musique. Interface des échanges culturels entre Taïwan et l’Europe, il est un maillon essentiel du réseau de relations substantielles que Taïwan entretient avec la communauté internationale.

Depuis 1996, à l’initiative conjointe du Ministère de la Culture de Taïwan et de l’Académie des sciences morales et politiques de l’Institut de France, sont décernés annuellement par un jury mixte les « Prix de la Fondation culturelle franco-taïwanaise ». Ces Prix distinguent des personnes physiques ou morales qui, par leur travail et leur action, contribuent de façon notoire aux échanges artistiques et culturels entre Taïwan d’une part et la France et l’Europe d’autre part. Rangés parmi les « Grands Prix » de l’Académie des sciences morales et politiques, ils sont les seuls établis par cette institution avec un organisme national étranger.

En 2018 s’est tenu à l’Institut de France, sous l’égide de l’Académie des sciences morales et politiques et à l’initiative du Ministère de la Culture de Taïwan, le premier colloque « Regards croisés sur Taïwan ». Destiné à accroître la visibilité internationale de la culture taïwanaise, il a réuni des chercheurs, des universitaires, des acteurs culturels et un public curieux de s’informer sur la réalité culturelle de Taïwan.

Afin d’offrir une ouverture internationale aux artistes taïwanais, le Centre culturel s’emploie à développer la coopération avec des institutions phares de la scène internationale des arts, tels le Centre Pompidou, le Musée national des Arts asiatiques - Guimet ou encore le Musée du quai Branly - Jacques Chirac. Il intervient aussi pour assurer une participation taïwanaise aux grandes expositions et festivals artistiques internationaux qui se tiennent en France : Salon Meuble & Objet Paris, Salon Révélations des métiers d’art et de la création internationale au Grand-Palais, Rencontres de la photographie d’Arles, Festival d’Avignon, Festival de cinéma des Trois Continents de Nantes, Festival de Cannes, Festival international de cinéma de Marseille, Festival de la BD d’Angoulême, Festival international du film d’animation d’Annecy… En outre, afin de favoriser la formation des jeunes cinéastes taïwanais par des échanges avec des cinéastes étrangers, le Centre culturel s’est associé au Festival des Trois Continents pour la tenue de l’Atelier de formation à la coproduction internationale Produire au Sud.

Soucieux également d’inscrire les échanges avec ses partenaires français dans la durée, le Centre culturel de Taïwan a conclu des accords de coopération bilatérale avec le Centre national du cinéma et de l’image animée et avec le Musée du quai Branly - Jacques Chirac.

Education et enseignement supérieur :

En plus d’échanges scolaires entre de nombreux collèges et lycées taïwanais et leurs partenaires français, 43 établissements taïwanais d’enseignement supérieur, y compris l’Université nationale de Taïwan, ont signé un total de 506 accords de coopération de toutes sortes avec des établissements français correspondants.

Depuis 1999, le gouvernement français accorde chaque année 15 bourses à des étudiants taïwanais. Le ministère taïwanais de l’Education, de son côté, accorde 18 bourses d’apprentissage de la langue chinoise à la France ainsi que cinq autres bourses. En 2017, 1 152 visas étudiant ont été délivrés à des Taïwanais ayant des projets de poursuivre des études en France, faisant de la France le 7e pays de destination pour les étudiants taïwanais qui souhaitent étudier à l’étranger. Tandis qu’on comptait 1 687 étudiants français à Taïwan en 2017-2018, y compris en séjour de courte durée.

Depuis 2008 existe un système d’échanges d’assistants en chinois et en français (17 en chinois et 17 en français en 2018-2019) pour aider à l’enseignement des langues respectives. En octobre 2017 a été signé un mémoire d’entente avec le réseau national des ESPE sur un programme d’accueil en France d’étudiants taïwanais se destinant au professorat de langue vivante. Chaque année depuis 2007 sont organisés en France, à Paris, à Lyon et dans d’autres villes, le Test de Compétence en chinois et le Test de Compétence en Langue chinoise pour Enfants. Ce sont en tout 4 576 personnes qui ont passé ces tests jusqu’à aujourd’hui.

En mars 2017 a eu lieu à Kaohsiung, dans le cadre de la conférence internationale APAIE (Asia-Pacific Association for International Education), le 1er Forum franco-taïwanais des Présidents d’universités sur le thème : « Innovation et emploi, comment réduire la fracture entre les études et la vie active ». La deuxième édition du Forum franco-taïwanais sur l’enseignement supérieur a été organisée le 9 juillet 2018 à Reims, à laquelle a participé une délégation taïwanaise de 34 personnes, y compris 8 Présidents d’université, ainsi que 167 homologues français. Ce Forum a eu pour thèmes : « Innovation dans l’enseignement supérieur » et « Stratégies pour renforcer des partenariats internationaux ».

Le 20 octobre 2017 a été signé un memorandum de collaboration avec l’Ecole des hautes Etudes en Sciences sociales (EHESS) pour un séminaire de recherche sur le thème « Taïwan et ses lieux de mémoire : étude de la dynamique de l’identité et de la mémoire dans la société taïwanaise contemporaine ». Ce séminaire de recherche, inauguré le 2 mars 2018, s’inscrit dans le cadre de l’aide à l’enseignement et à la recherche institutionnelle intitulée « Taiwan Studies Project » et il est prévu pour une durée de trois ans.

Coopération scientifique et technique :

Le ministère des Sciences et Technologies de Taïwan a signé des accords de coopération avec le Bureau français de Taipei (BFT), l’Académie des Sciences, le Centre national de la Recherche scientifique (CNRS), l’Institut national de la Santé et de la Recherche médicale (INSERM), l’Institut national de Recherche en Informatique et en Automatique (INRIA) et l’Agence nationale de la Recherche (ANR) entre autres, avec la réalisation de nombreux projets de recherche bilatéraux.

Le ministère des Sciences et Technologies de Taïwan a créé en 1999 avec l’Académie des Sciences de l’Institut de France le Prix scientifique franco-taïwanais. Chaque année en novembre, c’est un des Grands Prix décernés par l’Académie des Sciences. Pour sa 19ème édition en 2017, la Vice-ministre taïwanaise des Sciences et Technologies TSOU Yu-Han a effectué une visite en France du 19 au 23 novembre, au cours de laquelle elle a remis le prix dans les salons de l’Institut de France, en présence des responsables de l’Académie des Sciences et du Représentant de Taïwan en France Amb. ZHANG Ming-Zhong.

En mars 2017 a été signé l’accord de coopération scientifique bilatérale « MOST-INCA » entre le ministère taïwanais des Sciences et Technologies et l’Institut national du Cancer en France. D’autre part, Taïwan a été le premier à signer, en 2007, un accord bilatéral de coopération avec l’Agence nationale de la Recherche et, au cours des dix années qui ont suivi, pas moins de 63 projets ont reçu un financement.

Les 15 et 16 mai 2017, le Représentant de Taïwan en France Amb. ZHANG Ming-Zhong a visité le centre de recherche biomédicale Edmond J. Safra Clinatec à Grenoble et y a évoqué avec son Président Alim-Louis BENABID les possibilités de coopération future avec Taïwan. Suite à cette visite, Monsieur BENABID a conduit une délégation à Taïwan du 5 au 8 septembre.

Le 22 juin 2017, une délégation du Parc scientifico-industriel du Sud de Taïwan, accompagnée par le Représentant de Taïwan en France et des membres du service des Sciences et Technologies du Bureau de Représentation de Taipei en France, s’est rendue à Rennes où elle a été reçue par le Président de l’Université Rennes 1 David ALIS. A part l’Université Rennes 1, la délégation a visité la société d’accélération du transfert de technologies Ouest Valorisation (SATT Ouest) ainsi que le Laboratoire Traitement du Signal et de l’Image.

Coopération économique et industrielle :

La consultation sur la coopération industrielle entre Taïwan et la France a lieu régulièrement. Les discussions portent sur l’Internet des objets, les énergies renouvelables, l’économie circulaire et l’innovation.

Le dialogue économique entre Taïwan et la France se déroule régulièrement, alternativement à Taïwan et en France. Il  traite des thèmes de politique économique, d’accès au marché et de la coopération dans des secteurs d'intérêt mutuel.

Le groupe de travail agricole franco-taïwanais se réunit depuis 2016 afin de renforcer la coopération bilatérale dans l'agriculture, l'élevage, l'agroalimentaire et la forêt .

En même temps, les entreprises et associations industrielles de Taïwan participent  aux salons professionnels en France afin d'approfondir les échanges avec leurs partenaires.

Visites de personnalités (2018) :

Visites de personnalités taïwanaises en France :

Le Président du Yuan législatif, un ancien Président du Yuan législatif, le Président du Conseil national des Résidents d’outre-mer, la Ministre de la Culture, le Vice-ministre de l’Education, le Vice-ministre de l’Economie, le Directeur du Bureau du Développement industriel du Ministère de l’Economie, le Secrétaire général adjoint du Yuan judiciaire, un conseiller de la Présidence de la République, le Vice-Président de la Commission à l’Agriculture du Yuan exécutif, le Directeur de l’Agence de la Pêche au Conseil national de l’Agriculture, le Directeur du Bureau de l’Inspection et de la Quarantaine des Animaux et des Plantes au Conseil national de l’Agriculture, le Maire adjoint de Taoyuan, le Directeur adjoint du District de Penghu, le Directeur des Archives, du Traitement de l’Information et des Télécommunications du Ministère des Affaires étrangères, le Directeur du Département des Technologies de l’Information du Yuan législatif.

Visites de personnalités françaises à Taïwan :

Le Chef du service des Conventions, des Affaires civiles et de l’Entraide judiciaire du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères Alexandre GARCIA, le Président de la Métropole de Grenoble Christophe FERRARI, le Président du Groupe d’Information et d’Echanges Sénat/République de Chine - Taïwan et ancien ministre de la Défense Alain RICHARD à la tête d’une délégation de quatre personnes, l’Inspectrice générale de l’Education nationale Françoise AUDRY-ILJIC, le Rédacteur Innovation technologique à la Direction générale Mondialisation, Culture, Enseignement, Développement international du ministère de l’Euope et des Affaires étrangères Thomas ETESSE, l’adjoint au Chef du Bureau Asie et Océanie de la Direction générale du Trésor au ministère de l’Economie et des Finances Pierre OFFRET, le député et membre du groupe d’Amitié France-Taïwan à l’Assemblée nationale Frédéric BARBIER à la tête d’une délégation de trois personnes, le député et Vice-président de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale Michel HERBILLON à la tête d’une délégation de huit personnes, le Président de l’Académie des Sciences de l’Institut de France Sébastien CANDEL, le Secrétaire perpétuel honoraire de l’Académie des Sciences Jean-François BACH, le Président-Directeur général de l’Agence nationale de la Recherche Thierry DAMERVAL, Le Président de l’Institut français Pierre BUHLER.